FANDOM


Image-1

Écrivez le premier paragraphe de votre article ici.

Description physique ModifierModifier

Monsieur Martines n'a pas un physique commun en comparaison au saint-villageois. Son teint foncé laisse deviner qu'il n'est pas du coin. Ses cheveux sont longs et noirs, on peut également y trouver quelques cheveux blancs ;  Ricardo n'est plus très jeune. Il a un visage joufflu, un nez opulent à l'instar de Cyrano de Bergerac et ses yeux sont d'un vert comparable à des épines de sapin. Il dépasse d'au moins une tête presque la totalité des gens qu'il croise. Par contre, il n'est pas plus grand que Adam Paumme .

Desciption psychologique ModifierModifier

Ricardo est quelqu'un d'extrêmement solitaire et énigmatique car il passe la plupart de son temps en compagnie de chevaux en raison de son métier. Il entretient plus de relations amicales avec des chevaux que des êtres humains, à l'exception de son bien-aimé, le Docteur Ferland. Ricardo ne pratique pas beaucoup de loisirs, il passe toutes ses journées à l'écurie et n'a jamais vraiment de temps libre. Ricardo est quelqu'un de très généreux, il fait toujours attention à ce que personne ne soit négligé. Il est une personne digne de confiance, mais malheureusement il n'y a personne pour s'en rendre compte hormis ses amis les chevaux.

Description Sociale ModifierModifier

Ricardo est dans une relation amoureuse très sérieuse avec le docteur Ferland, cependant, ces deux amants désire garder leur attachement secret. Ricardo n'est pas venu habiter à Saint-village seul, il a immigré avec sa soeur, Abelle. Ils sont très proche puisque le reste de leur famille habite en espagne. Ricardo est bilingue, il parle couramment l'espagnol et le français. Il n'a pas beaucoup de fréquentation, mais il a énormement de qualités dont sa grande générosité. Depuis que Ricardo travail chez le docteur Ferland il a le privilège d'être nourrit gratuitement par la maison, c'est pourquoi il apporte de la nourriture à un quêteux, Paul Lachance. La relation entre Ricardo et Paul est très étrange, il n'ont pratiquemment jamais de conversation, mais ils s'apprécie tout de même beaucoup. A tous les mardis, il va a la Taverne et converse avec Adam Paumme.

Notices Biographiques ModifierModifier

Lors de son arrivée à St-village, Ricardo n'avait pas beaucoup de vêtements, c'est pourquoi il décida d'aller jeter un coup d'oeil au Magasin général . Il était accompagné de sa soeur, Abelle, il y avait énormément de monde dans le magasin, Ricardo avait du mal à suivre sa soeur. Un moment, il alla regarder la vitrine d'un magasin de chaussures en pensant qu'elle le suivait, mais lorsqu'il voulut lui demander son envie à propos d'une paire, il se rendit compte qu'elle n'était pas là. Rapidement, il partit à sa recherche, il rencontra un jeune homme nommé Paul Lachance. Celui-ci lui affirma avoir vu Abelle, Ricardo partit en flèche dans la direction que Paul lui avait indiquée. Lorsqu'il crut l'apercevoir de dos, il l'attrapa par l'épaule, mais fut déçu de voir que ce n'était pas Abelle. Il voulut poursuivre son furetage, mais en regardant, autour de lui il pensa, voir sa soeur partout, chaque personne du magasin général s’était mystérieusement métamorphosée en Abelle. Pris de panique, il sortit au pas de course et jura de ne plus jamais y retourner pensant que l'endroit était hanté. Il retrouva sa soeur à l'extérieur, celle-ci lui expliqua qu'elle était sortie, car son magasinage de chaussures ne l'intéressait pas.

Afin de bien intégrer la peau d'un St-villageois, Ricardo et sa soeur décidèrent d'aller à La cabane à sucre. C'était un endroit charmant et très accueillant à première vue. Ils décidèrent d'aller se promener dans la forêt. Les deux étaient dans une conversation très sérieuse lorsqu'il entendirent un craquement qui provenait de derrière eux. Effrayée, Abelle s'agrippa au bras de Ricardo. Ils conclurent qu'il serait probablement plus prudent de retourner à la cabane. En chemin, ils virent une immense ombre munie d'une tête cornue. Abelle poussa un cri de terreur, puis les deux se mirent à courir. Arrivés à la cabane ils furent soulagés de voir que rien n'avait changé. Ils quittèrent la place avec en tête l'image terrifiante de l'ombre cryptique.


Ricardo n'avait jamais vraiment compris le métier de sa soeur, liseuse de bonnes aventures. Il décida donc d'aller jeter un oeil à sa cabane. Il s'assit, puis observa attentivement la manière de faire d'Abelle. Elle agitait ses mains étrangement autour du crâne à Ricardo. Puis, elle s'arrêta soudainement de gesticuler, puis ses yeux devinrent complètement blancs, elle était immobile. Ricardo ne sachant aucunement comment réagir décida de sortir rapidement et de la laisser avec sa sorcellerie. Il était effrayé, il n'y est plus jamais retourné depuis.