FANDOM


Charmaine Brust


Charmaine LeBoeuf (Brust) (né en 1885) est l'institutrice du village de St-Village.

Description physique


Charmaine Brust est une institutrice caucasienne née en 1885, donc elle a 52 ans. Son nom de mariage est LeBœuf, mais elle a repris son nom de jeune fille après la mort de son mari et de son fils. Ses cheveux sont courts et bruns, et ceux-ci sont toujours attachés dans un chignon. Elle a des yeux verts et porte souvent des lunettes. Elle a tendance à porter de vieilles robes de seconde main. Comme bijoux, elle porte presque tout le temps un collier de perles et sa bague de mariage. Sa peau est pâle et ridée. Elle est petite et de poids moyen. Sa jambe gauche est très faible à cause d'un accident de cheval qu'elle a eu en 1902 alors, elle marche avec une canne.

Desciption psychologique Modifier

Quand Charmaine était jeune, ses parents l'ont toujours appris à bien travailler en plus d'être gentille et respectueuse envers les autres. Pendant longtemps elle l'était, mais depuis l'accident de son mari et de son fils en 1925, elle est devenue très froide et antisociale envers les autres, à l'exception de Louis Chiquois , Martine Lachance , le prêtre du village et quelques autres individus. Lorsqu'elle travaille à l'école, elle est très stricte envers les enfants, mais leur enseigne tout de même bien. Néanmoins, elle se fâche très facilement, surtout quand quelqu'un la dérange ou un de ses élèves fait des niaiseries. Malgré tout cela, elle a beaucoup de compassion et de charisme. 

Description Sociale Modifier

Charmaine est née le 18 mai 1885, l'ainée d'une famille de quatre, à Trois-Rivières. Ses parents, Sylvain Dominique et Sir Arthur Brust Jr. étaient très riches, et ont élevé leurs deux enfants dans un environnement luxueux. Par contre, quand elle avait 15 ans, ses parents se sont faits tués dans un accident de train, et ont laissé la majorité leur fortune à son frère, Frédèric Brust, qui vit à New York présentement. Cela ne dérangeait pas trop Charmaine, qui voulait une vie calme et simple. Elle a déménagée au Saint-Village en 1905. Elle avait toujours voulu être institutrice, et a été embauchée pour l'école locale en  1908. Deux ans plus tard, elle avait rencontré son futur mari, Marcel LeBœuf. En 1912, elle eut le premier de ses deux enfants, qu'elle a appelé François. Un an plus tard, elle eut Martine Lachance . La famille était très contente ensemble, mais fut rompue quand Marcel et François ont été tués dans un accident tragique. Charmaine fut triste pendant longtemps, mais en 1935, sa fille épousa Arnaud Lachance, ce qui la réconforta.

Notices Biographiques


Quelques années après l'accident, Charmaine est devenue amie avec l'ébéniste du village, Louis Chiquois . Ils ont commencé à se rencontrer chaque Dimanche, après la messe à l'église, pour jouer aux échecs. Martine s'est aussi pointée à ces rencontres, et a apporté son mari quelques fois aussi. Louis et Charmaine savaient bien jouer aux échecs, et les parties durèrent parfois quelques heures. Après leurs jeux, ils se rendaient souvent au parc aussi pour un pique-nique. Après ce dernier, ces deux amis se disaient au revoir jusqu'à la prochaine semaine. Par contre, ils se rencontrent parfois au village pendant qu'ils font des courses ou travaillent.

Charmaine ne parle pas souvent de son enfance, car elle ne veut para ître ni  riche ni arrogante. Quand elle était jeune, les élèves de son école se moquaient d'elle, et elle avait peu d'amis, donc elle n'aime pas se souvenir de cela et voulait que ses enfants soient élevés dans un environnement simple et calme, toutefois respectant les normes du village et gardant la esthétique rustique du village. Elle a déménagé dans un chalet près du village et aime marcher ou faire de la bicyclette pour se rendre aux endroits. Le mari de sa fille conduit une auto, mais Martine aime marcher parfois pour honorer sa mère.

Quand Martine a rencontré Arnaud, Charmaine ne lui aimait pas trop, car elle avait entendu qu'il avait une mauvaise réputation au village. Il était très maladroit. Par contre, un jour, pendant que Charmaine marcha avec sa fille, une branche rompit d'un arbre et aurait frappé sa tête, si ce n'était pas pour Arnaud, qui était tout près. Charmaine décida de laisser Martine marier Arnaud. Elle était très contente, car elle savait que le père de ses petits enfants était un gallant homme.